Agression du chanteur La Fouine : analyse verbale de ses déclarations

Aggression du chanteur La Fouine : analyse verbale de ses déclarations

10 fév

Auteur: Othello (admin)
Commentaire(s): 0
Tags: Pas de tag

Lundi 4 février au matin, la voiture du rappeur La Fouine a reçu deux tirs devant son domicile, à Saint-Maur-des-Fossés.
Dans un entretien au journal Le Monde, le chanteur décrit sa version de l’incident, et l’analyse verbale de ses déclarations montre de nombreux signes présents dans les récits véridiques .

“Que s’est-il passé, lundi ?”

“Dimanche, il y avait la soirée de lancement de mon cinquième album, Drôle de parcours. Vers 4 h 30 du matin, j’ai dit à mon chauffeur que je voulais partir. Pendant toute la période de promotion, ma maison de disque met à ma disposition une voiture de location et un chauffeur. Avant, elle donnait un code pour les taxis, mais tous les artistes en ont abusé. Le chauffeur est allé chercher la voiture, l’a garée devant la boîte. On a roulé sur les quais, en direction de Saint-Maur-des-Fossés. Arrivé devant chez moi, mon chauffeur me dépose devant la porte, je sors de la voiture et j’entends deux coups de feu. Mon chauffeur avait fait demi-tour. Celui qui a tiré devait penser que j’étais dans la voiture, car c’est la portière où j’étais assis qui a été touchée. Les vitres sont teintées. Après le pont de Saint-Maur, mon chauffeur a croisé une voiture de police en patrouille et leur a dit que l’on me tirait dessus, puis il m’a appelé sur le portable en me disant : “Sors pas de chez toi, il est encore là, il est armé.” Quand je suis ressorti, les policiers étaient avec mon chauffeur en train de chercher les douilles par terre. Plus tard, je suis allé au commissariat.”

1 Présence de détails temporels : “ Dimanche , il y avait la soirée de lancement de mon cinquième album”, “vers 4h30 du matin , j’ai dit à mon chauffeur que je voulais partir…”

2 Des détails périphériques à l’incident : “Pendant toute la période de promotion, ma maison de disque met à ma disposition une voiture de location et un chauffeur. Avant, elle donnait un code pour les taxis, mais tous les artistes en ont abusé”

3 Des détails spatiaux: “On a roulé sur les quais , en direction de Saint-Maur-des-Fossés .”, “Après le pont de Saint-Maur .”, “ devant la porte .”, etc.

4 L’attribution de pensées à l’agresseur : “Celui qui a tiré devait penser que j’étais dans la voiture, car c’est la portière où j’étais assis qui a été touchée”

5 Mention de détails sensoriels (visuel, auditif, odeur, etc.) : “Arrivé devant chez moi, mon chauffeur me dépose devant la porte, je sors de la voiture et j’entends deux coups de feu .”

6 Reproduction de conversations : “il m’a appelé sur le portable en me disant : “Sors pas de chez toi, il est encore là, il est armé.” ”

Ces signes font parti des critères les plus étudiés dans la recherche en détection du mensonge.
En l’occurrence, plus ces indicateurs sont présents dans un récit, plus celui-ci a de chances d’être véridique.

Et vous, quelle est votre opinion sur cette déclaration ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Copyright 2012