Blog

Clooney-sourire
Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 2
Tags: Pas de tag

Le visage d’une personne est-il plus ou moins attirant selon les expressions faciales qu’il montre ?

La plupart des gens pensent que sourire rend une personne plus attirante, mais qu’en est-il vraiment ?

Des chercheurs de l’Université de Portsmouth au Royaume-Uni ont décidé de tester cette théorie pour savoir non seulement si des personnes considérées comme attirantes étaient encore plus attirantes quand elles souriaient, mais également si ces mêmes personnes étaient considérées comme moins attirantes si elles montraient de la colère ou du déplaisir sur leurs visages.

Ils ont également voulu tester la théorie sur des personnes notées comme “peu attirantes” pour voir si elle marchait dans les deux sens. Ils ont ainsi chercher à savoir si les gens peu attirants seraient considérés comme plus attirants lorsqu’ils souriaient.

Des résultats…surprenants

Medical Xpress a présenté les résultats de cette étude, publiée dans le Journal of Non Verbal Behavior.

Les chercheurs ont demandé à 128 hommes et femmes volontaires de regarder des photos des visages de 16 femmes et de 14 hommes, montrant chacun six différentes expressions d’émotions: la colère, la tristesse, la joie, la peur, le dégoût et la surprise (toutes des émotions universelles) ainsi qu’une expression neutre. Les participants devaient évaluer l’attrait de chacune des personnes sur les photos, mais chaque participant ne vit chaque personne qu’une seule fois et avec une seule expression d’émotion choisie au hasard.

En analysant les résultats, l’équipe a constaté que les volontaires ont évalué les mêmes personnes comme attirantes quel que soit l’expression faciale qu’ils montraient. Ils ont également constaté que les personnes considérées comme moins attirantes n’étaient pas mieux notés lorsqu’elles souriaient. Et ces résultats étaient les mêmes quel que soit le sexe de la personne sur la photo, ou la personne à les évaluer.

Conclusions

Les chercheurs qui ont mené l’étude suggèrent donc que, malgré les nombreuses façons dont les gens peuvent jouer avec leur visage pour exprimer des émotions, il y a toujours une base, un “noyau” fondamental qui ne change pas et dont les autres se servent pour juger de l’attirance générale d’une personne.

Ils notent aussi que l’attrait du visage a longtemps été considéré comme faisant partie des rituels d’accouplement chez l’Homme, avec la plupart des gens cherchant à s’accoupler avec les personnes les plus attirantes. Ils ajoutent que l’expression du visage est cependant toujours soupçonnée de jouer un rôle dans ce phénomène en aidant les gens à décider d’envisager quelqu’un comme un compagnon possible. Une personne considérée comme attirante, mais à la mine renfrognée, par exemple, ne serait pas considérée comme abordable ou valant la peine d’être approchée, tandis qu’une personne souriante le serait…

D’après votre expérience personnelle, pensez-vous que le fait de sourire rende une personne plus attirante ?

1 personne aime ce billet
Les amygdales centre de la peur
Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 0
Tags: Pas de tag

Cet article est une reproduction du billet paru dans le blog passeurdesciences du journal Le Monde

Les amygdales du cerveau ont depuis longtemps été identifiées comme le centre de la peur et de l’anxiété. Elles font partie du système limbique et fonctionnerait un peu comme un “système d’alerte”, préparant le corps à agir et faire face aux dangers. Elles repèrent, parmi toutes les informations sensorielles qui nous parviennent, tout ce qui pourrait nous mettre en danger.

Oui, mais voilà : dans une série d’expériences publiées en 2011 par la revue Current Biology, des scientifiques ont réalisé des tests sur “SM” (c’est comme cela qu’ils l’appellent), une américaine de 46 ans atteinte d’une pathologie génétique rare, la maladie d’Urbach-Wiethe, qui se manifeste dans certains cas comme celui de SM par des calcifications se produisant dans le cerveau, notamment au niveau des amygdales. C’est donc ce centre de la peur qui, en raison de sa maladie, est désactivé chez SM.

Lire la suite

seminaire
Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 0
Tags: Pas de tag

La capacité à évaluer la crédibilité d’une personne ou d’une déclaration est une compétence essentielle pour de nombreux professionnels, mais peut aussi être indispensable dans les relations personnelles.

Si vous aussi vous souhaitez apprendre à améliorer vos compétences en lecture des émotions de vos interlocuteurs, mais aussi des comportements verbaux et non-verbaux pouvant révéler un mensonge, alors notre prochaine formation est faite pour vous !

Grâce à une série de présentations powerpoint, de vidéos illustratives et d’exercices d’entraînement en groupe, les participants à notre séminaire amélioreront leur capacité à repérer les indices pouvant trahir un mensonge.
Ils découvriront ainsi les méthodes issues et validées scientifiquement par la recherche en psychologie du mensonge, mais également à reconnaître les plus grands mythes répandus sur la détection du mensonge et à ne plus s’y fier.

Vous voulez en savoir plus sur ce séminaire ? Cliquez ici pour découvrir le programme de la formation et vous inscrire !

2 personnes aiment ce billet
Aggression du chanteur La Fouine : analyse verbale de ses déclarations
Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 0
Tags: Pas de tag

Lundi 4 février au matin, la voiture du rappeur La Fouine a reçu deux tirs devant son domicile, à Saint-Maur-des-Fossés.
Dans un entretien au journal Le Monde, le chanteur décrit sa version de l’incident, et l’analyse verbale de ses déclarations montre de nombreux signes présents dans les récits véridiques .

“Que s’est-il passé, lundi ?”

“Dimanche, il y avait la soirée de lancement de mon cinquième album, Drôle de parcours. Vers 4 h 30 du matin, j’ai dit à mon chauffeur que je voulais partir. Pendant toute la période de promotion, ma maison de disque met à ma disposition une voiture de location et un chauffeur. Avant, elle donnait un code pour les taxis, mais tous les artistes en ont abusé. Le chauffeur est allé chercher la voiture, l’a garée devant la boîte. On a roulé sur les quais, en direction de Saint-Maur-des-Fossés. Arrivé devant chez moi, mon chauffeur me dépose devant la porte, je sors de la voiture et j’entends deux coups de feu. Mon chauffeur avait fait demi-tour. Celui qui a tiré devait penser que j’étais dans la voiture, car c’est la portière où j’étais assis qui a été touchée. Les vitres sont teintées. Après le pont de Saint-Maur, mon chauffeur a croisé une voiture de police en patrouille et leur a dit que l’on me tirait dessus, puis il m’a appelé sur le portable en me disant : “Sors pas de chez toi, il est encore là, il est armé.” Quand je suis ressorti, les policiers étaient avec mon chauffeur en train de chercher les douilles par terre. Plus tard, je suis allé au commissariat.”

1 Présence de détails temporels : “ Dimanche , il y avait la soirée de lancement de mon cinquième album”, “vers 4h30 du matin , j’ai dit à mon chauffeur que je voulais partir…”

2 Des détails périphériques à l’incident : “Pendant toute la période de promotion, ma maison de disque met à ma disposition une voiture de location et un chauffeur. Avant, elle donnait un code pour les taxis, mais tous les artistes en ont abusé”

3 Des détails spatiaux: “On a roulé sur les quais , en direction de Saint-Maur-des-Fossés .”, “Après le pont de Saint-Maur .”, “ devant la porte .”, etc.

4 L’attribution de pensées à l’agresseur : “Celui qui a tiré devait penser que j’étais dans la voiture, car c’est la portière où j’étais assis qui a été touchée”

5 Mention de détails sensoriels (visuel, auditif, odeur, etc.) : “Arrivé devant chez moi, mon chauffeur me dépose devant la porte, je sors de la voiture et j’entends deux coups de feu .”

6 Reproduction de conversations : “il m’a appelé sur le portable en me disant : “Sors pas de chez toi, il est encore là, il est armé.” ”

Ces signes font parti des critères les plus étudiés dans la recherche en détection du mensonge.
En l’occurrence, plus ces indicateurs sont présents dans un récit, plus celui-ci a de chances d’être véridique.

Et vous, quelle est votre opinion sur cette déclaration ?

05 fév / Retour en vidéo sur la micro-expression de Camille Lacourt

Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 3
Tags: Pas de tag

Regardez cette vidéo pour découvrir au ralenti la principale micro-expression de Camille Lacourt.

Quelle est selon vous l'émotion révélée ici par le nageur ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Question complémentaire : voyez-vous d’autres micro-expressions dans cet extrait vidéo ?

Partagez votre avis en commentaire !

Pour tout savoir sur les microexpressions et les expressions les plus subtiles d’émotions sur le visage, cliquez ici

pllothello2
Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 0
Tags: Pas de tag

Vous avez été nombreux à répondre à notre sondage sur vos attentes et les nouveautés que vous attendiez en priorité avec Othello, et nous vous en remercions.

Pour affiner notre prochain événement, nous vous proposons le sondage suivant. Vos réponses détermineront le prochain mode de formation proposé par Othello… Alors :

A vous la parole !

Quelle formation attendez-vous en priorité ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
1 personne aime ce billet

08 jan / Vidéo : pourrez-vous trouver la micro-expression du nageur Camille Lacourt ?

Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 5
Tags: Pas de tag

Dans cette vidéo, les nageurs Camille Lacourt et Jérémy Stravius s’expriment suite à leur victoire au championnat du monde du 100 mètres dos à Shanghai en 2011.

Quelle est la principale micro-expression visible dans cet extrait ? A quel moment apparaît-elle ?

Partagez ici votre analyse !

Vous voulez apprendre à détecter les microexpressions de vos interlocuteurs dès aujourd’hui ? Alors commencez dès maintenant votre formation en ligne en cliquant ici !

sourires comp
Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 1
Tags: Pas de tag

Saurez-vous distinguer les différents types de sourire montrés ici ?

Comment qualifieriez-vous le sourire de M. Copé ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Comment qualifieriez-vous le sourire de M. Fillon ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Quels critères ont influencé votre choix ? Partagez ici vos commentaires !

Image 6
Auteur: Othello (admin)
Commentaires: 0
Tags: Pas de tag

Lors de notre précédent article, nous vous avions demandé quel était selon vous l’émotion dominante de la mère de Chloé Rodriguez (à gauche) dans son appel à témoins.

Reconnaissance des émotions : des résultats surprenants

La majorité d’entre vous (50%) a ainsi déclaré que la tristesse était la principale émotion exprimée ici, et 25% seulement avait bien reconnu que la peur était en fait son émotion dominante.
Il est cependant à noter que la mère de Chloé Rodriguez exprime cependant bien de la tristesse au cours de cette vidéo, mais ce n’est simplement pas son émotion dominante.

Comment expliquer cette mauvaise interprétation des émotions ?

1) Cet exemple illustre bien l’influence du contexte dans la reconnaissance des émotions. On peut ici supposer que puisque l’on s’attend, dans le cadre d’une disparation, à ce que la tristesse soit l’émotion prédominante, nos présupposés peuvent influencer notre jugement

2) Apprendre à distinguer les émotions , ça s’apprend ! Pour vous y aider, regardez les 2 images suivantes :



→ L’émotion exprimée est la peur , et se reconnaît par des sourcils relevés et contractés, produisant des rides qui courent tout le long du front.

→ L’émotion exprimée est la tristesse , et se reconnaît par la partie intérieure seulement des sourcils relevée, produisant des rides concentrées sur le milieu du front.

Vous avez des questions sur cet exemple ? Écrivez nous ici !

Pour en savoir plus sur les 7 émotions universelles, rendez-vous sur notre dossier consacré.

Le 22 janvier 1998, Michael Crowe avoue le meurtre de sa jeune sœur Stéphanie, assassinée dans la nuit. Michael, qui a 14 ans à l’époque des faits, avait été suspecté par la police de son meurtre car il semblait, d’après les propos rapportés par les policiers, “lointain et préoccupé” après la découverte du corps de sa sœur.

Seul problème: Michael Crowe n’a pas tué sa sœur, et ses confessions à la police étaient fausses et obtenues sous la pression de ses interrogateurs.

Lire la suite

Copyright 2012