Comment gagner un débat grâce à votre langage corporel ?

Langage corporel et communication non-verbale en débat

24 oct

Auteur: Othello (admin)
Commentaire(s): 1

5 conseils issus de la recherche en communication non-verbale

La communication non-verbale et le langage corporel ont fait l’objet de commentaires toujours plus nombreux sur leur importance au cours des dernières années. Mais avec le nombre croissant de personnes se déclarant “experts” dans l’analyse et le décryptage du langage non-verbal, comment sélectionner les véritables découvertes issues de la recherche et de la science du non-verbal ?

Pour vous aider, voici une liste de 5 résultats de recherche sur la façon dont le langage corporel influence la perception des spectateurs lors d’un débat:

1 Lorsque l’adversaire de l’orateur affiche son désaccord par des roulements d’yeux ou en faisant “non” de la tête, les spectateurs perçoivent l’orateur plus positivement que son contradicteur, et lui attribuent une meilleure note sur les critères de compétence, de calme et de sociabilité. (Seiter et al., 1998)

2 La capacité d’un orateur à persuader dépend des comportements non-verbaux suivants: le contact avec les yeux, une gestuelle animée, des positions ouvertes du corps, des signes d’acquiescement de la tête, des distances proches, le toucher, un visage décontracté, une prise de parole fluide, un volume sonore modérément fort et des tonalités vocales variées. (Burgoon et al., 1996)

3 Plus un spectateur est intéressé et concentré par un sujet soulevé par l’orateur, moins il est influencé par ses comportements non-verbaux. (O’Keefe, 1990)

4 Le coaching d’un orateur pour le rendre plus “charismatique” peut produire l’effet inverse si la communication non-verbale de l’orateur semble délibérée plutôt que spontanée. (Cherulnik, et al., 2001)

5 Le pouvoir et la “chaleur humaine” sont deux éléments essentiels du charisme. Quelqu’un de puissant mais peu chaleureux peut paraître impressionnant, mais ne sera pas nécessairement perçu comme charismatique. Il peut être perçu comme arrogant, froid ou indifférent. De même, quelqu’un de chaleureux mais sans pouvoir peut être sympathique, mais n’est pas nécessairement perçu comme charismatique et peut apparaître comme trop zélé, servile, ou désespéré de satisfaire les autres. (Fox Cabane, 2012)

Et vous, quels conseils auriez-vous pour améliorer votre communication non-verbale ?

Pour découvrir d’autres résultats de recherche sur la communication non-verbale et la détection du mensonge, rendez-vous sur notre page de dossiers !

2 personnes aiment ce billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • Inès

    Date: 28 oct

    Très intéressant, bravo pour la fine analyse!

Copyright 2012