Blog Archive

Les nourrissons décodent les émotions de leurs congénères dès l'âge de 5 mois
Author: Othello (admin)
Comments: 0

Très jeunes, les nourrissons reconnaissent les expressions de joie ou de tristesse sur les visages ou dans la voix d’autrui. Mais à quel âge exactement les bébés apprennent-ils à lire les émotions de leurs congénères ?

Entre bébés, on se comprend. Selon l’étude de Ross Flom de la Brigham Young University publiée dans Infancy, les nouveaux-nés savent décoder les émotions de leurs congénères dès l’âge de 5 mois.

Pour le démontrer, le chercheur a installé 40 bébés (20 de 3 mois et demi et 20 de 5 mois) devant deux écrans vidéo. L’un montrait des visages gazouillants et souriants, l’autre des visages grognons. Puis il a diffusé un enregistrement audio de vocalisations infantiles, négatives (pleurs) ou positives (rires).

Observation : les bébés de 5 mois qui entendent un rire d’enfant ont tendance à regarder la vidéo de leur congénère heureux, alors qu’ils regardent le visage triste lorsqu’ils entendent pleurer. Ils associent donc correctement l’émotion audio à l’expression du visage. Ceci n’était en revanche pas le cas des bébés de 3 mois

“On savait déjà qu’ils reconnaissent les expressions d’émotions des adultes dès les 6 premiers mois”, remarque Ross Flom. “Notre prochaine étape est d’étudier s’ils reconnaissent leurs propres émotions”

Pensez-vous que les bébés commencent à reconnaître leurs propres émotions avant ou après de les reconnaître chez les autres ?

Répondez à cette question en écrivant un commentaire ci-dessous

Votre avis nous intéresse !

Les microexpressions, c’est quoi ?

Les microexpressions sont des signes brefs et involontaires d’émotion sur le visage, et peuvent révéler chacune des 7 émotions universelles.

Les microexpressions peuvent apparaître si rapidement sur le visage d’un individu (jusqu’à 1/30ème de seconde) que si vous clignez des yeux à ce moment là, vous manquerez de les voir. Ce sont des signes d’émotions qu’une personne cherche à contrôler ou dissimuler volontairement ou qu’elle ressent inconsciemment.

Peut-on contrôler nos microexpressions ?

Certaines personnes sont plus expressives que d’autres, c’est un fait. Bien que rares, certaines personnes ne laissent simplement aucune émotion transparaître sur leur visage.

Néanmoins, plus les enjeux sont importants pour une personne, plus la probabilité de voir apparaître des microexpressions est importante. La majorité des personnes vont ainsi, même partiellement, laisser transparaître leur véritable ressenti dans une situation émotionnellement chargée.

Ah oui ? Prouvez-le !

On pourrait effectivement se demander si les personnages publics, rompus à l’exercice du débat et du discours ont, au cours des années, atteint une maîtrise parfaite de l’exercice, au point de contrôler chacun de leur mouvement, intonation et signe d’anxiété. Mais même eux peuvent, l’espace d’un instant, laisser leur véritable émotions transparaître…

Intéressons-nous par exemple au débat présidentiel de 2007, opposant alors Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal…

En l’espace de deux secondes, Nicolas Sarkozy lâche deux belles micro expressions :

1.

2.

Ce sont des expressions de dégoût/mépris, caractérisées par un soulèvement unilatéral de la lèvre supérieure.

Elles apparaissent en séquence lorsque N. Sarkozy déclare : « et vous en faites quoi des 35 heures, vous les gardez ? ». Elles sont d’autant plus intéressantes que le candidat Sarkozy parvient à contrôler son corps et surtout une voix calme pour ne pas paraître méprisant, mais que l’espace d’un instant c’est son visage qui « trahit » son véritable ressenti.

Bien que les émotions ne nous révèlent jamais ce qui les a déclenchées, c’est souvent le contexte dans lequel elles apparaissent qui permet de formuler des hypothèses sur leurs origines.

Ici, les microexpressions de N. Sarkozy apparaissent vraisemblablement en réaction à la thèse de son opposante sur le sujet des 35 heures.

En conclusion, nous venons d’illustrer la façon dont le langage non-verbal d’une personne peut révéler ses véritables émotions. Et lorsque les mots prononcés et le langage corporel émettent des signaux contradictoires, il se peut même que nous soyons face à un mensonge…

Vous voulez apprendre à détecter les microexpressions de vos interlocuteurs dès aujourd’hui ? Alors commencez dès maintenant votre formation en ligne !

8 personnes aiment ce billet

D’après le Center of Body Language, il serait possible de prédire avec 85% de précision les résultats des élections présidentielles grâce à l’analyse des microexpressions des votants.
Pour arriver à cette affirmation, les membres du Center for Body Language ont mené l’étude suivante avec des votants participants à l’expérience via leur webcam Lire la suite

3 personnes aiment ce billet

Copyright 2012